Ecole obligatoire


Dans cette rubrique, vous trouverez des informations sur l’organisation de l’école, où inscrire votre enfant, comment l’aider au mieux dans sa scolarité, pourquoi maintenir votre langue d'origine et beaucoup d’autres choses.


Informations importantes sur le thème "école obligatoire"

Pour commencer, quelques brèves informations dans votre langue: 

 

  • 1. Comment fonctionne l'école : les horaires
        

    enfants sur le chemin de l'écoleL'organisation de l'école est un peu différente d'un canton à l'autre, bien que les plans d'études soient harmonisés au niveau romand (Genève, Vaud, Valais, Fribourg, Jura, Neuchâtel, Berne).

     

    Dans le Chablais valaisan et vaudois, l'horaire scolaire n'est pas continu, c'est-à-dire qu'il ne comprend pas le repas de midi, sauf exception. Il est progressif, c'est-à-dire qu'il va de 2 heures par jour la première année, jusqu'à 7 heures par jour dès la 4ème année.

     

    En général, les élèves ont congé le mercredi après-midi, le samedi et le dimanche. Les vacances sont indiquées par les établissements longtemps à l'avance. Les parents doivent donc s'organiser pour respecter les plannings imposés.

     

    Il est possible de demander des congés spécifiques, même s'il est préférable de s'organiser pour respecter les horaires de cours. En général, les enseignants sont compétents pour des congés jusqu'à une demi-journée, les directions d'école pour quelques jours, les commissions scolaires et inspecteurs pour des congés hors normes.

     

  • 2. Comment fonctionne l'école : travaux à domicile et notes

    enfants à l'écoleLes leçons et devoirs à domicile représentent en moyenne 10 minutes par année d'école dès la 3ème année. (exemple : 4ème année : 2x10'=20 ', 2ème du cycle d'orientation, soit 10ème année : 8x10'= 1h10) Les parents ne sont pas sensés faire les devoirs avec les élèves et tout comprendre mais ils doivent garantir de bonnes conditions de travail à domicile (endroit calme). La plupart des écoles proposent des devoirs surveillés pour les enfants avec des difficultés. Il est possible également de s'organiser avec d'autres parents pour s'entraider !

     

    A partir de la 3ème année, il se peut que l'enseignant note les travaux de l'enfant, soit avec des notes, soit avec des appréciations: acquis, partiellement acquis, non acquis. Les notes vont de 1 à 6. (6 = excellent, très bien ; 1 = très mauvais). Une note de 4 signifie que le travail est juste suffisant. Une note inférieure à 4 indique que la matière n'est pas assimilée. Avec une moyenne inférieure à 4 à la fin de l'année, l'élève doit refaire l'année scolaire.

     

  • 3. Comment fonctionne l'école : les niveaux

    enfants à l'écoleL'organisation diffère quelque peu côté valaisan ou vaudois.


    Dans le Chablais valaisan, l'école est structurée en 3 niveaux:

     

    Ecole enfantine (1H - 2H)

    L'école enfantine dure deux ans. L'apprentissage y est très ludique. L'enfant est en contact avec d'autres enfants et apprend à fonctionner dans des groupes.

    En général, les écoles enfantines sont proches des habitations et les parents peuvent accompagner leurs enfants à pied jusqu'à l'école.

     

    Ecole primaire (3H - 8H)

    L'école primaire dure 6 ans. Elle se concentre sur l'apprentissage de la lecture, de l'écriture, des mathématiques, de l'allemand (dès la 3ème primaire) et de l'environnement (sciences, géographie, histoire). Elle permet la pratique d'activités sportives et artistiques (dessin, bricolage, musique).

     

    L'enfant a un maître ou une maîtresse principal qui donne l'essentiel des cours et qui répond aux parents en cas de besoin.

    En général on trouve une école primaire dans chaque village ou dans les grands quartiers des villes.

     

    Ecole secondaire (9H - 11H)

    L'école secondaire dure 3 ans. Les élèves sont séparés en 2 niveaux pour les branches principales (math et français la 1ère année puis math, sciences, français et allemand pour la 2ème et la 3ème année). Ils sont ensemble pour les autres branches. A la fin de la 3ème année d'école secondaire, les élèves obtiennent leur certificat de fin de scolarité obligatoire, utile pour trouver une place d'apprentissage ou entrer dans une école de degré supérieur. En cas de très bons résultats, certains élèves peuvent quitter l'enseignement secondaire et rejoindre le collège à la fin de la 2ème année de cycle d'orientation (objectif maturité puis université). En cas de difficultés, des mesures de soutien peuvent être organisées et les élèves peuvent être orientés vers des classes spéciales.

     

    On ne trouve pas une école secondaire par village. Les élèves sont regroupés dans des établissements régionaux. (Collombey-Muraz, Monthey,St-Maurice,Troistorrents, Vouvry)

     

    Dans le Chablais vaudois, l'école est aussi structurée en 3 niveaux, appelés cycles. Les contenus et l'organisation sont les mêmes que dans le Chablais valaisan.

     

    Degré primaire : cycle 1 et cycle 2, de 4 ans chacun

     

    Degré secondaire I : cycle 3, de 3 ans. Les élèves sont séparés en 2 voies : voie générale (VG) et voie prégymnasiale (VP)

     

    On trouve des écoles de degré primaire dans tous les villages. Les écoles de degré secondaire sont régionales et se trouvent à Bex et à Aigle.

     

    En suivant ce lien, vous trouverez plus d'informations sur le système scolaire vaudois.

    En cliquant ici vous trouverez une brochure qui explique le système scolaire valaisan.

     

    La brochure valaisanne existe aussi dans les langues suivantes:

  • 4. Comment et où inscrire mon enfant?
     
     

    enseignantsL’école est obligatoire dès 4 ans révolus et jusqu’à 15 ans révolus (11 années de scolarité). L’administration de votre commune vous envoie – en principe en janvier de l’année des 4 ans – les formulaires d’inscription pour la première enfantine. Si vous ne recevez pas les formulaires, vous pouvez les demander à l’administration communale – secrétariat des écoles.

     

    Si vous arrivez en Suisse en cours d’année scolaire, vous ne devez pas attendre l’année suivante pour inscrire votre enfant à l’école. Il doit rejoindre le cursus le plus tôt possible. Soit vous prenez contact avec le secrétariat des écoles, soit vous serez contactés par le secrétariat suite au dépôt de vos papiers à l’office de la population.

     

    Il n’est pas nécessaire d’attendre que votre situation soit régularisée au niveau des autorisations de séjour. L’école ne fait pas de lien administratif avec la police des étrangers et les enfants n’ont pas à attendre sur l’administratif. Ils peuvent être scolarisés dès leur premier jour de séjour dans la commune.

     

    Liens vers les secrétariats des écoles :

    Aigle

    Bex

    Collombey-Muraz

    Massongex

    Monthey

    Vouvry

  • 5. Mon enfant a des problèmes à l'école. Que puis-je faire?
       

    enfant tristeVotre enfant peut avoir des problèmes à l’école pour plusieurs raisons. Il peut ne pas aimer rester assis tranquille toute la journée. Il peut avoir de mauvaises notes. Il peut avoir des problèmes de logopédie (difficultés à parler, bégaiement, dyslexie, etc.). Il peut avoir des difficultés relationnelles avec les autres élèves ou les enseignants.

     

    En cas de difficultés de concentration et de motivation, aidez-le en améliorant son temps autour de l’école : pas trop d’écrans, de la place pour lire et parler, des jeux qui lui permettent de bouger.

    En cas de mauvaises notes, vous pouvez voir avec l’enseignant pour l’inscrire à des études dirigées et améliorer son suivi.

    En cas de difficultés autres (langage, relations), le service de psychologie scolaire est compétent pour vous accompagner. Dans le Chablais vaudois, il est intégré à l’école. Dans le Chablais valaisan, c’est le CDTEA qui est mandaté. Dans les deux cas, vous pouvez soit vous adresser directement à lui, soit en parler à l’enseignant qui fera les démarches.

     

    CDTEA (Centre de développement et de thérapie de l’enfant et de l’adolescent)

    Av. de France 37

    1870 Monthey

    027 606 98 00

  • 6. Quelles sont les structures d’accueil en dehors des heures d’école?
       

    cantine scolaireJusqu'à l'âge de 7 ans (1H - 3H), les enfants sont gardés dans les crèches (voir la liste à la question 1, petite enfance).  Pour les enfants de 7 à 12 ans (4H - 8H), les communes ont mis en place des UAPE (Unité d'accueil pour écolier).

    Les élèves du secondaire I (9H - 11H) mangent en général à la cantine de l'établissement.

     

    Si vos horaires sont particuliers ou que vous avez des besoins non couverts par les crèches, les UAPE ou la cantine, les parents d'accueil à la journée peuvent également garder des enfants scolarisés (liste à la question 1, petite enfance).

     

    Liste des UAPE :

    Aigle

    Bex

    Collombey-Muraz

    Massongex

    Monthey

    Vouvry 

     

    Vous avez aussi la possibilité d'inscrire votre enfant à des études surveillées à l'école en dehors des heures de cours. Les enseignants peuvent vous renseigner. Les plus grands peuvent aussi se rendre dans les bibliothèques, médiathèques ou centres de loisirs pour bénéficier d'un environnement studieux et cadré. 

    Vous pouvez trouver toutes ces informations auprès du secrétariat des écoles.

    Liens vers les secrétariats des écoles :

    Aigle

    Bex

    Collombey-Muraz

    Massongex

    Monthey

    Vouvry

     

  • 7. Que faire quand mon enfant est malade?
       

    enfant maladeQuand votre enfant est malade, il faut prévenir l’école ou l’enseignant(e). Téléphonez le matin avant le début des cours.

    Les numéros de téléphone se trouvent dans l'agenda scolaire de votre enfant.


    Si vous travaillez et ne pouvez pas rester à la maison auprès de votre enfant, il est possible de faire appel au service de la Croix-Rouge :


     

    Croix-Rouge Valais

    10, rue du Chanoine Berchtold
    1950 Sion
    027 322 13 54

     

    Croix-Rouge Vaud

    Antenne régionale d'Aigle
    rue du Collège 11
    1860 Aigle

    021 340 00 70

  • 8. Mon enfant est confronté à une nouvelle langue et une nouvelle culture. Comment l’aider?
       

    famille étrangèreCertains enfants ne sont pas sûrs d’avoir le droit d’entrer dans ce monde différent qu’est l’école et ne savent pas ce qu’en pensent leurs parents. Si votre enfant sent que vous vous intéressez à ce qui se passe à l’école et que vous vous réjouissez de ce qu’il apprend, c’est un très bel encouragement pour lui. Intéressez-vous, rencontrez les enseigants, faites le lien entre votre langue et culture d'origine et celle que votre enfant découvre par l'école.

     

    Idéalement, parlez votre langue maternelle avec votre enfant et permettez-lui de découvrir le français dès ses 3 ans par une inscription en halte-garderie ou des activités d'Eveil au français. Mieux l'enfant parlera sa langue d'origine, mieux il apprendra le français ! N'hésitez donc pas à maintenir vivantes votre langue et votre culture d'origine ! 

     

    Les enfants qui arrivent en cours de scolarité en Suisse sont intégrés le plus rapidement possible au cursus scolaire.

     

    Dans le Chablais valaisan, les enfants qui ne parlent pas le français sont intégrés dans la classe avec les autres enfants. Ils bénéficient toutefois d’un appui gratuit dispensé par un-e enseignant-e pour développer leurs connaissances et leur pratique du français. Cet appui a lieu pendant les heures de classe et est organisé par l’école, en partenariat avec les parents. Il a pour but de favoriser le lien entre la culture d’origine et la culture d’accueil tout en facilitant l’adaptation scolaire et sociale des enfants.

    Dans le Chablais vaudois, les élèves qui ne parlent pas le français sont d'abord scolarisés en classe d’accueil ou dans une structure d’accueil comportant un groupe restreint d’élèves. L’évaluation des acquisitions antérieures à la migration familiale et des potentialités de l’élève permet d’ajuster le parcours de formation. Le travail en classe d’accueil vise prioritairement l’apprentissage du français.

  • 9. Pourquoi et comment maintenir la langue et la culture d’origine?
       

    écoleIl est important de maintenir la langue et la culture d’origine, parallèlement aux programmes scolaires conventionnels. Pour beaucoup de parents, le français prime et les efforts pour maintenir la langue et la culture d’origine semblent trop grands. Ceux-ci sont pourtant très importants. Ils sont le lien particulier avec l'enfant, son rattachement à son pays d’origine et à sa famille. Le vocabulaire des parents est souvent plus riche et plus juste dans sa langue d’origine qu’en français. S'il parle dans sa langue maternelle à son enfant, il lui donne ainsi plus de vocabulaire, que l'enfant pourra ensuite traduire en français. Il lui donnera également des compétences pour apprendre plusieurs langues. Il améliorera ses compétences dans l’apprentissage des langues en général.

     

    Parlez-donc votre langue maternelle avec votre enfant et regardez avec votre consulat ou votre association communautaire pour l’inscrire aux cours de langue et de culture d’origine qu’ils proposent.

     

    Brochure "Contacts" : adresses utiles dont la liste des cours LCO sur le canton de Vaud

  • 10. Que puis-je faire quand j’ai un conflit ou des difficultés à communiquer avec l’enseignant ?
       

    dialogue parents écoleEn cas de difficultés de communication liées à la langue ou à la différence culturelle, vous pouvez demander à l'établissement scolaire de votre enfant qu'il invite un interprète communautaire à participer à vos rencontres. En général, les coûts de ce service sont pris en charge par l'établissement scolaire. 

     

    En cas de conflit, commencez par essayer de discuter avec l’enseignant-e. Si cette discussion n’apporte rien, adressez-vous à la direction de l’école ou à l’administration scolaire. Vous pouvez aussi obtenir de l’aide auprès des services de consultation destinés aux familles ou à la jeunesse ou auprès du service de psychologie scolaire.

     

    Les adresses de tous ces contacts se trouvent dans l’agenda scolaire de votre enfant.

     

    Lien vers le site des interprètes communautaires :

    Vaud

    Valais

  • 11. Quels sont nos droits et nos devoirs en tant que parents?
       

    dialogue parents écoleLes parents s’engagent à envoyer leurs enfants à l’heure à l’école. Ils font en sorte que les enfants puissent faire leurs devoirs au calme à la maison, qu’ils dorment assez et qu’ils prennent un petit-déjeuner avant d’aller à l’école. Quand l’enfant est malade, ils doivent en informer l’enseignant-e.

    L’enseignant-e informe les parents des résultats scolaires et du comportement de l’enfant à l’école.

     

    Les parents peuvent assister à un cours, mais il faut informer l’enseignant-e auparavant. En tant que parent, vous avez le droit de donner votre avis. Et si vous n’êtes pas d’accord avec la décision prise par l’autorité scolaire, vous pouvez faire appel et demander à ce que votre enfant soit scolarisé dans un autre type d’école ou un autre type de classe.

    Il est très important de garder le contact avec l’enseignant-e et de participer aux soirées destinées aux parents d’élèves à l’école.

     

    Pour plus d’informations sur la collaboration entre l'école et les parents, vous pouvez consulter le document édité par les autorités valaisannes, lequel existe en français, portugais, albanais et serbo-croate.